Appelez-nous 👉 02 28 49 75 02

Idées reçues sur le SEO en 2020 : évitez les erreurs !

Vous gérez vous-même votre stratégie SEO et vous souhaitez éviter les erreurs ?

Le référencement naturel des sites web et les algorithmes utilisés sont en perpétuelle évolution, pour répondre au mieux aux attentes des internautes et leur fournir du contenu de qualité.

Certaines techniques autrefois utiles s’avèrent ainsi obsolètes, voire dangereuses pour le référencement de vos pages.

Par ailleurs, des préjugés et des raccourcis mènent parfois les équipes de marketing digital à faire les mauvais choix.

Voici donc un petit tour d’horizon des idées reçues sur l’optimisation pour les moteurs de recherche, afin d’éviter de commettre des erreurs et de réussir à améliorer votre visibilité.

Idée reçue #1 : naturel veut dire intuitif, rapide et facile​​

Lorsque l’on entend « référencement naturel » sans s’être trop penché sur la question, on peut penser que cela se fait tout seul, par le biais des robots des moteurs de recherche. 

Certes, ce sont eux qui vont évaluer les très nombreux critères qui déterminent la place d’une page dans les résultats de recherche. Mais cela ne signifie pas pour autant qu’aucune intervention humaine n’est nécessaire. 

Des stratégies précises doivent être mises en place et des actions régulières doivent être menées pour que votre site obtienne un bon positionnement et le garde !

Et si vous pensiez que le SEO est un jeu d’enfants, vous risquez là aussi d’être surpris. 

Car derrière des conseils comme « proposez du contenu utile et bien rédigé » ou « étudiez la concurrence pour définir votre stratégie » se cachent bien des subtilités. 

Cela est d’autant plus vrai que les algorithmes de Google se compliquent au fur et à mesure du temps, et que seules des personnes formées au SEO pourront vous éclairer sur le travail à réaliser.

Enfin, dans « naturel », certains y voient également l’idée d’une stratégie qui donne des résultats immédiats. 

Or, il faudra du temps pour que votre site gagne quelques places, car il faut passer par plusieurs étapes et laisser à Google le temps d’analyser les changements effectués. 

Ce n’est qu’en travaillant sur le moyen et le long terme que vous pourrez bénéficier d’une meilleure visibilité, en vous adaptant aux changements des algorithmes, à ce que veulent les internautes et à vos concurrents.

Idée reçue #2 : seul le contenu de la page lisible par l’internaute est important

Le SEO est parfois résumé à la rédaction de contenu optimisé sur des pages d’atterrissage ciblées.

Bien qu’il s’agisse d’un pan incontournable pour séduire Google, il ne faut pas oublier que d’autres éléments importants influent sur le classement d’un site :

  • La vitesse du chargement des pages, car il s’agit d’un critère déterminant pour les internautes et les mobinautes, qui ont tendance à fermer une page si le contenu ne s’affiche pas instantanément.
  • La sécurité du site, c’est-à-dire l’adoption du protocole https, qui compte désormais pour Google et rassure les visiteurs.
  • L’optimisation des images, qui va améliorer le temps de chargement et faciliter la lisibilité pour les robots et les internautes. Il faut ainsi penser à réduire le poids des images, leur attribuer une balise alt, l’intégrer dans un contexte pertinent, etc.
  • La métadescription, qui lorsqu’elle est bien rédigée, permet d’augmenter le taux de clic et donne de précieuses informations à Google sur les mots-clés importants.

Idée reçue #3 : une stratégie SEO n’apporte pas de résultats significatifs​

Selon certains, le SEO ne servirait donc à rien ?

Difficile de croire en cette idée reçue lorsque l’on constate que de très nombreuses entreprises ont vu leur positionnement s’améliorer considérablement suite à :

  • la mise en place de cocons;
  • la réfection complète de leur site web;
  • une rédaction optimisée
  • des contenus les plus importants.

Certes, on ne peut jamais avoir l’assurance de pouvoir atteindre la première place ni même le Top 3.

Pour autant, le SEO permet sans conteste d’améliorer la visibilité, mais aussi de booster la stratégie SEA grâce à la synergie entre les 2 stratégies.

Idée reçue #4 : le référencement naturel est gratuit​​

Souvent opposé au référencement dit « payant » (SEA), le SEO a alors l’image d’une stratégie gratuite, que l’on peut mettre en place sans débourser un centime.

Mais la réalité est bien plus nuancée !

La différence majeure entre SEA et SEO tient surtout au fait qu’avec les campagnes Google Ads on voit assez directement les coûts engagés et le chiffre d’affaires qui en découle.

Néanmoins, mettre en place des actions d’optimisation naturelles nécessite un budget défini, que ce soit pour faire appel à un expert ou former ses équipes.

En effet, vous pouvez bien sûr faire le choix de déléguer la stratégie SEO de votre site à votre équipe Marketing ou E-commerce.

Mais s’ils ne disposent pas d’un minimum de compétences dans le domaine, les actions menées risquent de rester superficielles et de ne pas voir d’impact sur votre positionnement sur les moteurs de recherche.

Idée reçue #5 : il est facile de tromper Google pour améliorer son positionnement

Certaines entreprises, cherchant la facilité et les résultats rapides, se tournent vers des techniques de Black Hat SEO.

Cela consiste à mettre en place des solutions pensées pour les robots uniquement et dont l’éthique est discutable.

Si certaines d’entre elles sont aujourd’hui encore adoptées et fonctionnent parfois assez bien, beaucoup d’autres représentent un risque non négligeable de voir votre site pénalisé par Google.

C’est le cas par exemple de la rédaction de texte ou de liens blancs sur un fond de la même couleur, et donc non visible par les internautes.

Le Negative SEO, consistant non pas à mettre en valeur directement son propre site, mais à dénigrer ceux de ses concurrents, est une autre pratique à éviter, car Google peut la punir.

Pensez également aux liens entrants : acheter des liens en masse peut nuire à votre score, puisque Google prend en considération la qualité de ceux-ci pour déterminer le positionnement de la page.

Mieux vaut privilégier quelques liens venant de sites réputés, qu’un nombre de backlinks incalculable, aux sources douteuses.

Il en va d’ailleurs de même pour l’automatisation des commentaires et mentions « J’aime » sur un blog par exemple.

Vous voulez faire le point sur votre stratégie SEO ? Demandez une étude gratuite ! 

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook
Fermer le menu