Appelez-nous 👉 02 28 49 75 02

Trackez-vous bien vos ventes sur le web ?

Vous le savez très certainement, les données sur les consommateurs sont une véritable mine d’or pour accroître votre chiffre d’affaires.

Et sur Internet, il est relativement facilement d’obtenir des informations en tous genres sur ce que font les visiteurs grâce au tracking, en temps réel et sur une période donnée.

Mais encore faut-il savoir comment collecter les données qui vous intéressent et à quelles fins elles peuvent être utilisées. 

La définition marketing du tracking

Le tracking, que l’on pourrait traduire littéralement en français comme le « pistage », est une pratique qui consiste à étudier les comportements des internautes sur l’ensemble des plateformes web où vous êtes présent. Cela concerne bien sûr les pages de votre site Internet, mais aussi vos pages de réseaux sociaux, les publicités et toutes les opérations marketing en ligne.

Plusieurs types de pratiques peuvent être analysés dans le cadre du tracking, comme le taux de clic sur une bannière publicitaire, le taux d’abandon de panier, les pages les plus visitées, les données démographiques des internautes, les profils des clients qui vous suivent sur les réseaux, etc.

L’intérêt du tracking pour votre activité en ligne

Grâce à l’analyse des comportements des consommateurs et des prospects, vous allez pouvoir vous servir des données recueillies pour connaître vos points forts et vos axes d’amélioration. 

Par exemple, le suivi régulier de vos ventes vous aide à mieux anticiper, pour une gestion plus efficace des stocks, de la production et de la logistique. C’est aussi une manière de voir quels produits ont le plus de succès, lesquels devraient peut-être être retirés de votre offre en ligne et lesquels ont un fort potentiel et devraient être mis en avant.

Dans cette même optique, le tracking est l’un des meilleurs moyens de trouver des solutions pour augmenter votre ROI. Si une publicité sur une certaine gamme de produits vous a coûté très cher mais peu rapporté, vous serez alors en capacité de déterminer quels ont été les points faibles de l’opération. Par exemple, un faible taux de clic sur la bannière ou la publication Google Ads peut vous indiquer que la publicité était mal conçue, que le public visé n’était pas le bon, ou encore que la concurrence a plus fait parler d’elle que votre entreprise.

Le tracking est également essentiel pour déterminer les étapes du tunnel de conversion qui posent potentiellement problème. Arrivez-vous à attirer suffisamment d’internautes vers votre site et à susciter leur intérêt ? Si non, il faudra peut-être revoir votre proposition de contenu, votre stratégie SEO ou vos opérations publicitaires. Une fois sur votre site, les prospects s’intéressent-ils à vos produits et à votre marque (combien de temps passent-ils sur les pages ? Ajoutent-ils des produits à leur panier ? S’inscrivent-ils à la newsletter ?) et passent-ils à l’achat ?
Si non, le tracking vous aidera à comprendre si cela provient d’une navigation trop complexe, d’un contenu inapproprié, de manques de call-to-action, d’offres qui ne sont pas suffisamment avantageuses, etc.

Enfin, les clients restent-ils fidèles à votre marque et sont-ils satisfaits ? En analysant des comportements comme le taux de réachat ou les parrainages, vous en saurez plus sur les niveaux de satisfaction et de fidélité, qui sont des éléments tout aussi importants que la transformation des prospects en clients.

Tracker les internautes : quels outils et comment bien les utiliser ?

Vous l’aurez compris, il est impossible de passer à côté du tracking des ventes et des comportements pour savoir comment accroître sa rentabilité. Mais comment s’y prendre pour récolter ses précieuses données et en tirer profit ?

Suivi des ventes sur le web

Google Analytics est l’un des outils les plus utilisés pour en savoir plus sur ce que font vos visiteurs. Sans aucune intervention de votre part, cet outil en ligne vous donne accès à une multitude d’informations sur la provenance des internautes et sur la façon dont ils se comportent sur votre site. Mais vous pouvez aller plus loin en utilisant des paramètres Urchin Tracking Management dans vos URL, qui vous permettent de déterminer avec exactitude à partir de quelle source les internautes ont accédé à la page en question.

Pour vos campagnes SEA, Google Ads est également recommandé pour le tracking. Il vous suffit de configurer les données de conversion qui vous intéressent au sein de l’outil, pour disposer d’informations sur l’impact de votre référencement payant : le client a-t-il effectivement acheté après avoir cliqué sur le lien ? A-t-il simplement créé un compte sur le site ? A-t-il cliqué sur certains boutons de navigation ?

Pour faciliter la mise en place des balises nécessaires et disposer de toutes les données dans un seul outil, vous pouvez faire confiance à Google Tag Manager. Il vous évite d’entrer à la main chacune des balises dont vous avez besoin pour le tracking, une opération qui s’avère parfois complexe pour ceux qui ne maîtrisent pas le développement web. En bref, vous gagnez du temps (même s’il faut rester rigoureux dans l’utilisation de l’outil !) et les éventuelles erreurs peuvent être facilement corrigées, pour vous assurer que le tracking se fera de façon fiable. L’autre avantage est que Google Tag Manager ne se limite pas aux outils de Google : vous pouvez y ajouter des balises issues d’autres logiciels que Google Analytics ou Google Ads.

Enfin, n’oubliez pas l’importance des réseaux sociaux. Grâce à quelques configurations dans Google Analytics, vous pouvez savoir si les internautes vous ont trouvé grâce à un compte ou une publicité sur Facebook, Instagram, etc. Mais d’autres solutions existent, comme l’implémentation du pixel Facebook. Il s’agit d’un morceau de code placé sur votre site web, vous permettant d’en apprendre beaucoup plus sur les profils des internautes qui sont passés par votre publicité Facebook pour arriver sur votre site et peut-être y acheter des produits. Cet outil a également l’avantage de faciliter les opérations de retargeting, notamment en fonction des données démographiques de l’audience.

Vous voulez apprendre à utiliser le potentiel de Google Analytics pour bien tracker vos ventes ? 

Fermer le menu